La recherche appliquée pour décarboner notre quotidien

Dans son nouveau programme national Flagship Initiative qui soutient 15 projets de recherche collaboratifs innovants, Innosuisse a approuvé 3 vastes projets dans lesquels la Haute Ecole de Gestion est impliquée au travers de l’Institut informatique. Pour mieux comprendre l’importance de ce projet et son impact concret sur la vie des citoyens et citoyennes, Jean-Paul Calbimonte, Professeur et chercheur au sein de l’institut, répond à quelques questions concernant le projet WISER – Web of Interoprable Digital Services for Knowledge on Decarbonisation Pathways.

En quoi consiste le projet WISER ?

Le projet flagship WISER propose une innovation systémique pour la Suisse : devenir un leader mondial de la comptabilité environnementale. WISER fournit une plateforme numérique d’évaluation et des outils de visualisation pour les émissions de gaz à effet de serre (GES) et pour analyser les empreintes carbone (EC) des chaînes d’approvisionnement. Trois cas d’application sont prévus : infrastructure technologies de l’information et de la communication pour des villes, centres de données et chaines de production. 

Qu’est-ce qui a motivé le dépôt d’un projet sur cette thématique ?

Les objectifs de décarbonisation à l’échelle locale et nationale dépendent de la mise à disposition d’outils, de processus et de données qui touchent l’ensemble du cycle de vie des produits et services que notre société consomme. Je pense que les résultats du projet WISER démontreront comment une nouvelle plateforme digitale peut ajouter de la transparence et engendrer la responsabilisation des acteurs économiques et politiques dans le calcul de leur empreinte carbone. De plus, ce projet nécessite l’intervention d’une équipe multidisciplinaire, avec une combinaison d’expertises en digitalisation, évaluation de l’empreinte carbone, stratégie économique, gestion des connaissances ou encore évaluation d’impact et je me réjouis de pouvoir collaborer avec toutes ces parties prenantes. 

Qu’est-ce que le projet WISER peut apporter au citoyens et citoyennes ?

Les citoyens et les citoyennes pourraient avoir accès de manière transparente à tout le processus de calcul de l’impact et de l’empreinte carbone pour toute une série de produits et services. En plus, cela pourrait permettre la création de nouveaux services économiques, comme l’optimisation de l’utilisation d’énergies renouvelables (heures d’utilisation ou charge des voitures et autres appareils), ou favoriser la consommation des produits et services avec une empreinte de carbone réduite.

Voir d'autres actualités

Le master en intelligence artificielle (IA) de l’Idiap permet aux collaborateurs de PME de se former sur la base…
C’est en partageant les idées, les pratiques et les expériences que Digital Xchange répond aux défis posés par la…
Le nouvel axe interdisciplinaire « Transformation numérique » a récemment vu le jour à la HES-SO Valais-Wallis et vient…