Vers un tourisme axé sur les données

Le 20 mars 2024, UniDistance Suisse et la HES-SO Valais-Wallis ont organisé une conférence publique au Swiss Digital Center sur le thème « Vers un tourisme axé sur les données », avec pour objectif de présenter comment des sources de données alternatives et le Big Data peuvent redéfinir la compréhension et la gestion du tourisme en Valais. Un livre blanc, établi conjointement par des chercheurs et chercheuses des deux institutions, a été présenté. Le projet est soutenu par le Canton du Valais.

Et s’il était possible de découvrir le futur du tourisme en Valais grâce au Big Data ? Une équipe de recherche menée par Bruno Pasquier, professeur en droit à UniDistance Suisse, et Roland Schegg, professeur au sein de l’institut de tourisme de la HES-SO Valais-Wallis, a étudié l’utilisation du Big Data pour améliorer la gestion du territoire et des ressources en Valais.

Le potentiel des nouvelles sources de données

Selon l’équipe de recherche, de nombreuses données pourraient fournir des informations précises quant à la fréquentation d’un lieu touristique et se révèleraient utiles pour planifier des ressources telles qu’électricité, eau ou personnel. Ainsi, les données récoltées par les réseaux de distribution sur la consommation électrique permettraient de connaître le taux d’occupation des résidences secondaires, tandis que l’analyse de données vidéo donnerait des indications sur le flux routier ou les files d’attente des remontées mécaniques. Sans oublier les tendances de recherche Google et les données de téléphonie mobile. « Nos analyses s’appuient sur les informations récoltées lors d’entretiens réalisés avec des professionnel-le-s dans chaque domaine, au niveau valaisan ou suisse, et s’ancrent ainsi dans la réalité des entreprises potentiellement fournisseuses de données. », explique le professeur Roland Schegg.

Défis juridiques et questions éthiques

La recherche aborde les défis juridiques et les questions éthiques entourant la collecte et l’utilisation des données personnelles. Le résultat met l’accent sur la protection de la vie privée et la confidentialité. Les implications légales et les nécessités de conformité réglementaire dans le traitement de données sont également discutées pour chaque source de nouvelles données potentielles. Le professeur Bruno Pasquier explique : « Les traitements de données personnelles sont soumis à différentes exigences, en fonction notamment de l’entité qui effectue le traitement. Il est plus facile de se conformer au droit de la protection des données lorsqu’une anonymisation des données personnelles est possible ».

Dans le livre blanc qu’elle a présenté lors de cette conférence, l’équipe de recherche liste notamment des bonnes pratiques et des pistes pour mettre à profit le Big Data au service de la gestion du territoire. Le projet a été soutenu par le Service des hautes écoles du Département de l’économie et de la formation du Canton du Valais.

Liens utiles : 

Source : Communiqué de presse

Voir d'autres actualités

La 9e édition du AI Valais/Wallis Workshop, organisé par la HES-SO Valais/Wallis et l’Institut de recherche Idiap, aura lieu le 26…
Dootix, l’entreprise suisse spécialisée dans le développement sur mesure et la mise en place de la suite Odoo, étend…
Du 20 au 28 août prochain aura lieu à Martigny, une nouvelle édition de l’International Create Challenge. Cette manifestation,…