La Formation continue pour les enfants et les jeunes aussi !

Depuis 3 ans, la Formation Continue de l’Institut Informatique de la HES-SO Valais-Wallis propose des ateliers de Codage aux jeunes de la 8H à la 11CO. Des camps d’été sont également organisés depuis de nombreuses années pour les jeunes. Découvrez l’interview de Tamara et d’Amandine qui participent au camp d’été et ainsi que celle de Gaetano Manzo, formateur au sein du centre de formation continue.

 

Camp d’été pour les jeunes, les filles intéressées par les métiers techniques

Tamara et Amandine sont intéressées par l’informatique depuis quelques années déjà. Tamara a déjà suivi un stage dédié à Internet et Amandine un stage de robotique, deux activités proposées par la HES-SO Valais-Wallis.

Durant leur temps libre, elles s’amusent à créer des sites internet ou à s’initier au codage, et ce camp d’été leur donne un autre éclairage sur tous les domaines de l’informatique. L’après-midi, divers ateliers sont proposés, dont un dédié au hacking que Tamara a suivi. Elle a même virtuellement « hacké une banque » durant le dernier cours ! Un bon moyen de reconnaître les failles informatiques et de savoir se protéger. Amandine fait part de son souhait de faire des études de robotique et Tamara indique qu’elle souhaite entamer des études d’arts graphiques.

Que pensent les participant.es des ateliers ? Interviews croisées

Laurine (16 ans) a participé à l’atelier de codage niveau 2, et a pu créer des jeux de hasard avec des animations.
Rejan (13 ans) nous montre l’envers du décor : les lignes de code qu’il a créées pour que son jeu de hasard fonctionne.

Pourquoi avoir choisi l’atelier de codage ? 

Rejan : J’ai choisi cet atelier parce que j’aime beaucoup l’informatique et le codage en particulier.

Laurine : Moi car je vais aller à l’école de commerce et que cela pourra me servir là-bas. J’ai également envie d’en apprendre plus sur le codage.

 

Expliquez-nous votre atelier et ce que vous y avez appris.

Laurine : J’ai appris à créer des mini-jeux en faisant du code, avec les applications Python et visual code. Cet atelier est super pour développer un jeu ou un site web. J’ai adoré ce cours, il m’a énormément appris en une semaine, notamment des petites astuces.

Rejan : Nous avons appris à utiliser Streamlit pour créer notre propre site web et nos propres jeux. C’est quelque chose que tout le monde peut essayer de faire et c’est très intéressant de découvrir ce qui se cache derrière des sites !

Damien et Grégory (13 ans tous les deux) ont participé à l’atelier de Gaming création de jeu et ont créé de toutes pièces et en quelques jours leur propre jeu de Pac-Man !

Qu’est-ce qui vous a poussés à vous inscrire à cet atelier de gaming ?

Damien (13 ans): Parce que je n’avais jamais fait ça.
Grégory (13 ans) : car je voulais créer des jeux vidéo.

Jouez-vous à des jeux vidéo à la maison ?

Damien : Oui, plutôt Mario
Grégory : Oui, Fortnite et Fall Guys

Qu’avez-vous retenu de l’atelier, et quels seraient vos arguments pour convaincre vos ami.es d’y participer ?

Damien : Toutes les possibilités de Scratch. C’est facile, visuel, beau, et j’ai pu intégrer mon jeu de Pac-Man sur ma page web personnelle, que j’ai créée durant les cours du matin de cette semaine !
Grégory : J’ai appris à réaliser des pages web et des jeux. J’ai adoré l’atelier. J’ai aussi bien aimé la conférence du matin sur les fakes news, c’est très utile pour savoir comment se protéger au mieux sur Internet.

 

Tout au long de l’année, des ateliers de programmation et du codage interactif en groupe

Le formateur qui est également assistant post-doc à l’institut de recherche en informatique, Gaetano Manzo, relève chaque semestre le défi de trouver des moyens simples et ludiques pour expliquer des concepts complexes et indique que « le codage est avant tout un état d’esprit, plus qu’une compétence technique ». Il note aussi avec satisfaction que le nombre de filles qui participent à ces ateliers est en constante augmentation, et que cette année pour la première fois il y en avait plus que de garçons !

Durant toute la durée des ateliers, les enfants apprennent les rudiments de la programmation de façon très interactive. Ils codent non seulement sur l’ordinateur, mais aussi au tableau et en groupes. A la fin du niveau 1, les élèves ont acquis un bon aperçu du codage et savent donc poser un problème avec un esprit de développeur. À l’issue du niveau 2, ils appliquent leurs compétences en programmation au développement web et mobile.

Gaetano Manzo a une nouvelle fois participé à la création de vocation, et à l’issue de ces ateliers voici son conseil : « Peu importe que vous soyez un.e développeur.euse débutant.e ou confirmé.e, mon conseil est de continuer à apprendre en suivant d’autres cours et des ressources en ligne. Si vous avez terminé le niveau 1, passez au niveau 2. Et une fois terminé le niveau 2, trouvez un cours spécialisé (par exemple, le développement de jeux). Entre-temps, tenez-vous au courant ! Hackerank, par exemple, est une plateforme excellente et accessible. »

 

Informations pratiques

Début des ateliers d’automne le mercredi 21 septembre 2022.
Mercredis après-midi, de 14h à 16h ou de 16h à 18h. 

Plus d’informations : 

Contact : 058 606 90 43 / info@formationcontinue.ch

Source : HES-SO Valais-Wallis

Voir d'autres actualités

C’est en partageant les idées, les pratiques et les expériences que Digital Xchange répond aux défis posés par la…
Le nouvel axe interdisciplinaire « Transformation numérique » a récemment vu le jour à la HES-SO Valais-Wallis et vient…
En partenariat avec Agridea qui en est le principal sponsor, The Ark, Swiss Digital Center et Opendata.ch, l’Institut informatique…