Interdisciplinarité : quand l’intelligence artificielle destinée à la santé permet de protéger la faune

Linstitut Informatique de la HES-SO Valais-Wallis, basé au Swiss Digital Center de Sierre,  contribue à la recherche appliquée et au développement de logiciels dans de nombreux domaines : santé, mobilité, développement durable, médias ou digitalisation de processus métiers, et ce, de manière transversale et interdisciplinaire. Les outils d’intelligence artificielle créés par une centaine de chercheurs ont un impact sur le quotidien des entreprises, des institutions publiques et parapubliques ainsi que des citoyens grâce à des projets de recherche nationaux ou internationaux. C’est notamment le cas du projet Fishlab qui a pour but de contribuer au développement et à la protection de la faune piscicole dans des environnements utilisés notamment pour la production d’électricité. 

La puissance des données (Big Data) permet un monitorage non invasif, précis et en temps réel de la faune en se basant sur des algorithmes de Machine Learning. De manière étonnante, ce projet repose sur des outils créés par l’équipe spécialisée dans la santé et la médecine personnalisée d’Henning Müller, professeur HES et responsable du laboratoire eSanté au sein de l’institut Informatique.

Le développement d’algorithmes destinés à des domaines spécifiques peut alimenter d’autres projets de recherche. Grâce à l’interdisciplinarité et à la transversalité de la recherche, une approche similaire à celle destinée à la santé est utilisée pour monitorer la faune piscicole à l’aide d’un boîtier dans lequel les poissons passent librement et d’une caméra filmant leur passage. Les algorithmes analysent ensuite le flux de la faune. Ce système, développé en collaboration avec des biologistes et en partenariat avec l’Office fédéral de l’environnement, est utilisé par des clients privés comme les Services Industriels de Genève ou le producteur d’électricité BKW, ainsi que par des organismes devant s’assurer que leurs activités ne nuisent pas à la faune piscicole et respectent la législation fédérale en la matière.

Depuis plus de 30 ans, ce qui est devenu aujourd’hui l’institut Informatique développe des algorithmes servant le tissu socio-économique en soutenant la compétitivité de l’industrie cantonale, en facilitant l’accès aux services publics et en améliorant la qualité de vie de la population. Cette expertise contribue également à la filière Informatique de gestion qui intègre les résultats de la recherche dans ses programmes de formation.

Source : HES-SO Valais/Wallis

Voir d'autres actualités

Digitaliser certaines tâches « métiers », grâce à un logiciel de type ERP : c’est le cœur de l’activité de la PME…
Basée à Martigny et spécialisée dans le développement de solutions avancées d’intelligence artificielle (IA) pour le secteur agricole, la…
Économiser de l’énergie est un enjeu crucial tant sur le plan du changement climatique qui nous affecte que sur…