Workshop 4.0

Introduire des robots dans les chaînes de production industrielle est synonyme de gain de productivité. C’est la conviction de Nicolas Fontaine, co-fondateur de la start-up Workshop 4.0, basée à Sierre et spécialisée dans les services en lien avec la robotique. La thématique se démocratise avec la baisse du coût des robots. Cela explique notamment pourquoi les projets avec des robots se multiplient, y compris au sein des entreprises valaisannes. 

« Les robots aident les PME à gagner en compétitivité, mais permettent également de diminuer la pénibilité du travail pour les employés », rappelle Nicolas Fontaine. Ce dernier a déjà expérimenté cela dans l’industrie du bois, notamment dans une grande menuiserie valaisanne. Les robots, présentés sous la forme de bras articulés, amènent directement les panneaux de bois à découper ou assembler auprès des machines.

Des robots déjà en action en Valais
D’autres exemples sont déjà en place en Valais, dans de multiples domaines. On pense notamment au robot DaVinci, en poste à la Clinique de Valère ou à ceux qui tournent et soignent automatiquement les meules de fromages dans certaines fromageries. Les robots sont également actifs dans la construction métallique. « On peut y trouver des robots à même de souder ou de peindre en toute autonomie ». Workshop 4.0 a lancé depuis quelques années des projets démonstrateurs, comme le Roboclette (qui sert la raclette) ou l’ApéroBot qui, lui, peut servir des verres de vin. Ce dernier partira en 2021 pour Stuttgart durant 4 mois pour la maison Suisse mise sur pied par Présence Suisse. « Avec ce type de projets, on fait du show, mais c’est surtout pour démocratiser la robotique et faire comprendre aux gens que c’est possible d’utiliser aussi localement des robots. Ces derniers ne sont pas uniquement destinés aux grandes usines mais aussi aux petites PME valaisannes ».

Par ailleurs, l’utilisation industrielle de l’impression 3D va grandement se démocratiser dans les années à venir. « Cela permet de faire des réparations, du prototypage de pièces, également en métal (Delémont) ou même en verre (Univerre). Les possibilités offertes par cette technologie, aussi développée chez Workshop 4.0, sont immenses. « Si on combine automatisation et bras robotiques, il est possible d’optimiser un grand nombre de tâches dans les chaînes de production ».

Voir d'autres success stories

GB-Flex est un outil digital prend automatiquement des décisions d’équilibrage afin de diminuer l’énergie d’ajustement et de mieux intégrer les énergies renouvelables.
La box android TV développée par l’entreprise du Swiss Digital Center transforme l’écran en véritable hub multimédia.