ALPS Automation facilite la transition digitale de l’industrie grâce à son nouveau produit ! 

La PME valaisanne ALPS Automation, active dans l’ingénierie électrique, l’automation et l’informatique industrielle, vient d’annoncer le lancement de Sparkflow, un nouveau produit complètement digital. Celui-ci permet notamment aux entreprises de maintenir leurs schémas électriques facilement à jour. Rencontre avec Noelle Jimenez, ingénieure commerciale et product manager chez ALPS Automation.

Noelle, pourquoi lancer Sparkflow, votre nouveau produit 100% digital ?

Nous nous sommes basés sur des années d’expérience au contact du terrain, pour concevoir un produit digital à même de réduire les souffrances de nos clients. Nous savons que la transition digitale peut présenter des freins. Cependant, nous observons un net changement dans le comportement des acteurs de l’industrie, décidés plus que jamais à simplifier leurs processus et moderniser leurs outils.

A qui est-il destiné en priorité ?

Ce produit s’adresse en priorité aux petites et moyennes structures, industries comme tertiaire, souhaitant digitaliser l’utilisation et la mise à jour de leurs schémas électriques.

Quelles sont les plus-values de votre nouveau produit ?

Tout d’abord, il simplifie et soulage le travail du personnel de maintenance, tout en le rendant plus motivant. Ensuite, il permet de garantir que les documents sont toujours à jour et permet la mise en en conformité de l’entreprise avec la norme IEC 61439-1. Enfin, notre produit répond aux objectifs de digitalisation des entreprises.

Comment fonctionne-t-il ?

De manière très simple : les schémas des installations sont téléchargés dans l’application sparkflow. Immédiatement, les utilisateurs peuvent alors annoter les schémas pour documenter les modifications. Le statut du schéma passe en « révisé ». Une fois les mises à jour terminées, les utilisateurs passent le schéma au statut « final », et le transmettent à ALPS. Nous allons l’éditer pour créer une nouvelle version au propre, digitalisée.

Nous soumettons un questionnaire d’une quinzaine de questions à nos abonnés, cela nous permet de configurer et déployer très rapidement notre application sur les postes de travail. Nous formons ensuite les utilisateurs et leur présentons les fonctionnalités principales de l’outil. Nous restons en contact permanent avec nos clients s’ils rencontrent des difficultés ou souhaitent une assistance particulière.

Quels sont les avantages pour les entreprises qui vont l’utiliser ?

Notre application dispense l’entreprise d’acquérir des licences de DAO très chères ou de sous-traiter le travail de mise à jour des schémas électriques. Elle peut également s’affranchir complètement du papier, collaborer plus facilement et finalement atteindre ses objectifs de digitalisation.

Le produit évoluera-t-il dans ses fonctionnalités à l’avenir ?

Bien sûr ! Une version 2 et une version 3 sont déjà prévues avec chacune leur lot de fonctionnalités supplémentaires. Nous avons même déjà des idées de produit dérivé pour adresser un marché différent, mais souhaitant également se digitaliser.

Est-ce que d’autres produits de ce type sont prévus chez ALPS Automation ?

En phase avec notre stratégie ALPS25, nous avons un plan d’action pour les prochaines années, afin de nous positionner comme acteur reconnu des solutions digitales sur nos marchés.

De manière générale, quelle est la place de la digitalisation chez ALPS Automation ?

Nous avons ouvert en 2020 un département « Solutions Digitales », au service de nos clients, comme de nos collaborateurs. Nous sommes convaincus que le digital est l’avenir des entreprises, et qu’il peut amener à simplifier et optimiser bien des tâches récurrentes du quotidien.

 

Voir d'autres actualités

Au Swiss Digital Center de Sierre, on peut dire que l’institut Icare fait partie des meubles. La quinzaine d’employés…
Le développement durable est une notion de plus en plus importante dans notre société. Ce modèle économique vise à…
La start-up Embley, accompagnée via l’Incubateur de la Fondation The Ark, ne cesse d’attirer l’attention des leaders de la…